FANDOM


Domus

Vision en coupe d'une domus typique. À gauche, on voit l'atrium et à droite, le péristyle.

Habitation de type urbaine, la domus accueille généralement une seule famille. À partir du 1er siècle avant J.-C., la domus est considérée, au même titre que la villa comme étant l'apanage des gens aisés.

Le pluriel de domus est domi.

Généralités Modifier

Le propriétaire de la domus est appelé dominus. C'est d'ailleurs pourquoi l'habitation a été nommée ainsi. Située à l'intérieur des limites (ou des enceintes) de la ville, la domus offre à ses propriétaires une grande tranquillité assurée par une bonne insonorisation (aucune fenêtre ne donne sur la rue ; l'habitation est en retrait de la rue grâce à un jardin qui borde la maison) et permet, grâce au péristyle, de jouir des bienfaits de la nature au sein même de sa demeure (ce qui évite aux propriétaires les désagréments liés aux odeurs de la ville).

Comme la domus est une habitation très adaptée, elle constitue un reflet du statut social de ses possesseurs. Le nombre de pièces, la disposition de celles-ci, la présence d'installations sanitaires et la superficie de la demeure sont autant de variables qui pèsent dans la balance du prestige et du niveau social. Plus un citoyen est influent et riche, plus sa domus sera spacieuse, imposante et richement décorée. Contrairement aux autres types d'habitation, la domus est la seule à posséder un atrium.

Disposition des pièces Modifier

Le nombre de pièces varie selon la fortune de son possesseur. Plus un citoyen est riche et aisé, plus sa domus comportera de pièces.L'atrium est la pièce centrale de ce type d'habitation, puisque c'est en son sein qu'on tient des banquets et des réceptions. C'est également l'endroit où on accueille les invités de haut rang et où on discute des affaires. L'artriensis est l'esclave qui est chargé de son entretien et qui veille à superviser les autres esclaves qui y travaillent.

La plupart du temps, la domus comporte au minimum un atrium, une salle à manger, un péristyle et une chambre à coucher, ainsi que les quartiers des esclaves.

Image008

Péristyle d'une villa pompéienne.

Le péristyle est un jardin intérieur autour duquel sont disposées des périptères (colonnes extérieures). Le toit est ouvert et permet à la pluie d'abreuver la végétation qui se trouve en son sein. Certains péristyles sont aménagés en plein centre de la domus alors que d'autres se trouvent aux extrémités de celle-ci. Elle peut comporter une fontaine, un terrain d'entraînement militaire et des allées dallées. Chez les plus nantis, on importe de la végétation exotique afin de plaire aux yeux des convives alors que chez les moins fortunés, on préfère la végétation locale. Ceux qui ne pouvaient se permettre d'aménager un péristyle se contentaient d'un hortus (petit jardin intérieur).

Toutes les domus possèdent un laraire. Il s'agit d'un autel sur lequel on honore les divinités du foyer.

Les plus aisés peuvent également aménager des thermes privés au sein de leur demeure. Lorsqu'on possède assez d'argent pour aménager des thermes complets, on y installe, au minimu, trois sortes de bains : le caldarium (un bain d'eau chaude, chauffée par des hypocaustes), le tepidarium (un bain d'eau tiède) et le frigidarium (un bain d'eau froide). Afin d'ajouter au plaisir, certains décidaient d'installer également un sudatorium (équivalent du sauna).

Thermes

Thermes.

Chaque domus comportait également des latrinae (latrines). La plupart possédaient des conduits d'évacuation des eaux usées, mais les moins fortunés employaient des esclaves pour vider leur contenu.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.