FANDOM


400px-Maccari-Cicero

Sénat romain.

Écrivez le premier paragraphe de votre article ici.

Entrée en matière Modifier

Les principales magistratures sont au nombre de six, et suivent une hiérarchie assez simple. On distingue donc :

→ les magistratures inférieures, qui disposent de la potestas, sorte de pouvoir conféré par l'autorité. Ce sont les questeurs, les édiles, et les tribuns de la plèbe. → les magistratures supérieures, disposant de la potestas et de l'imperium, le pouvoir militaire. Ce sont les prêteurs, les consuls et les censeurs.

Cet ensemble de magistratures suit des règles qui évoluent assez au cours de la période. Disons pour faire simple que les magistratures, en -74, suivent l'ordre du cursus honorum traditionnel (depuis Sylla, de 82 à 78) :


Questeur → Édile ou Tribun → Prêteur → Consul → Censeur

Détails sur la magistrature Modifier

Ces magistratures s'exercent de manière collégiale (à notre époque, on a par exemple 20 questeurs, 8 prêteurs, et 2 consuls), les mandats durent un an et peuvent être prolongés en pro-magistratures d'un an, généralement dans une province. Entre chaque candidature, il faut laisser passer un an, on ne peut jamais enchaîner une magistrature puis l'autre sur deux ans !

Chaque magistrat dispose d'un droit de veto sur ses égaux ou ses inférieurs. La seule exception à cette règle est le tribun de la plèbe (voir plus bas).

Les magistratures sont électives, mais, en vertu du système de vote, les plus riches ont souvent la possibilité de voter bien plus que les plus pauvres.


Un petit point rapide sur les différentes magistratures :

  • Le questeur a un rôle financier prononcé. Pour simplifier, les questeurs gèrent le trésor de l’État, des armées consulaires, et le prélèvement des impôts en province.
  • L'édile a un rôle administratif. Les édiles s'occupent de l'entretien de la ville, de son ravitaillement (l'annone, ou cura annonae) ainsi que de l'organisation et de la gestion de quelques évènements religieux.
  • Le tribun de la plèbe est le représentant du peuple. Il dispose d'un droit d'intercessio (comprendre de veto), est sacro-saint et inviolable : tuer un tribun est donc un crime aggravé de sacrilège.
    A noter, le tribun doit appartenir aux plébéiens. Toutefois, ils ne sont pas forcément réellement intéressés par la défense du peuple, et certains usent de cette fonction comme d'un tremplin politique.
  • Le prêteur a un rôle militaire. Il dispose d'un imperium inférieur à celui des consuls, a des fonctions juridiques, et peut être amené à appliquer le droit dans les provinces.
  • Les consuls sont les deux magistrats les plus importants de Rome. Ils ont un fort pouvoir militaire, peuvent réunir le Sénat, ont un pouvoir religieux,...
  • Le censeur enfin, contrôle les mœurs de la population, et inscrit les citoyens sur les registres de citoyenneté, en procédant à un recensement.
  • Enfin, en cas de crise grave, il est possible d'élire un dictateur, qui dispose d'un pouvoir militaire à nul autre pareil, pour six mois au maximum. Passés ces six mois, il doit rendre ses pouvoirs. Attention à l'amalgame avec les dictateurs contemporains, qui n'ont rien à voir !
    Ce dictateur nomme un maître de cavalerie, pour l'accompagner au combat.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.